vendredi 19 août 2016

RESOLUTION 2016/2017

A l'origine, ce blog avait pour but :

1) non seulement de rassembler du "matériau" de science-fiction pour la rédaction de nouvelles (voire d'un roman)
2) mais aussi et surtout, de présenter des textes rédigés par mes soins.

L'univers composite des histoires à venir était annoncé avec l'exergue :

" La Marche de Calypso, au XVIème siècle de l'ère de la Guilde ... L'Empire Galactique est dirigé depuis Prima, la Planète Centrale, par Kamar Raïmo VII, mais aux frontières de l'Empire, les Seigneurs sont les véritables maîtres des étoiles. "

On pouvait y reconnaître l'influence du cycle littéraire Dune ("ère de la Guilde"), des classiques littéraire et cinématographique, respectivement Fondation et Star Wars ("Empire Galactique"), du jeu de rôles Empire Galactique ("Prima"), de la bande dessinée L'Incal ("Planète Centrale", "Kamar Raïmo"), etc.

Mais depuis la création du blog, force est de constater que j'ai surtout partagé des articles dénichés ailleurs, écrits par d'autres, et que mon travail d'écriture s'est beaucoup plus porté sur la synthèse des diverses chronologies de la science-fiction qu'à l'écriture du roman que j'ai en tête depuis des années.

Parmi mes sources privilégiées, je dois citer :
- le blog "Annicéris" dont le rédacteur est connu sous le pseudonyme de Phersv (12% des articles partagés)
- le site "Orion's Arm" qui mutualise les écrits de plusieurs auteurs (9%)
- le site d'illustrations "Concept ships" (7%)
- et le forum de joueurs "Encyclopédie Galactique" (au moins 6%)

Quant à mes productions personnelles, les commentaires mis à part, sur 578 articles publiés, elles se regroupent majoritairement autour de deux thèmes :
- la synthèse de "Une Histoire du Futur" (17%), avec un premier jet déjà publié ici sur Lulu.com
- et des extraits du roman "Calypso 1577" (moins de 3% des articles publiés).

Il est grand temps de revenir à mon projet premier !

Désormais, je tâcherai donc de présenter mes propres textes, sous forme :

- d'une synthèse personnelle des chronologies tirées de la science-fiction, intitulée : Une Histoire du futur ;
- de nouvelles ;
- et, un jour prochain, je l'espère, mon premier roman.

vendredi 12 août 2016

Personnages archétypaux - The hero's journey , by Joseph Campbell






Le concept du monomythe (Monomyth), développé par Joseph Campbell dans ses livres et ses conférences à partir de la fin des années 1940, avance l'idée que tous les mythes du monde racontent essentiellement la même histoire, dont ils ne seraient que des variations. Dans son livre Le Héros aux mille et un visages (The Hero with a Thousand Faces), paru en 1949, Campbell avance ce qu'il affirme être une structure universelle de tous les mythes du monde, qui relateraient un voyage du héros (The Hero's Journey). Le concept du monomythe tente également de découvrir des traits communs à toutes les cosmogonies.

Structure du monomythe

La structure fondamentale avancée par Campbell se compose de cinq grandes étapes[réf. nécessaire] :
  1. Un appel à l'aventure, que le héros doit accepter ou décliner.
  2. Un cheminement d'épreuves, où le héros réussit ou échoue.
  3. La réalisation du but ou du gain, qui lui apporte souvent une meilleure connaissance de lui-même.
  4. Un retour vers le monde ordinaire, où le héros réussit ou échoue.
  5. L'utilisation du gain, qui peut permettre d'améliorer le monde.

Genèse du concept de monomythe

Dans son livre Theories of Mythology, l'helléniste Eric Csapo mentionne brièvement les travaux de Campbell dans la section "Psychanalyse" et les définit comme « une approche jungienne à la base, quoique éclectique, du mythe ». Les travaux de Campbell sont influencés par la psychologie analytique fondée par Jung (lui-même ancien collaborateur de Sigmund Freud) dans la première moitié du XXe siècle.

Influence artistique

Le schéma narratif avancé par Campbell pour son monomythe a été repris et adapté pour être utilisé comme technique d'écriture en littérature et au cinéma pour concevoir des scénarios. Par exemple, George Lucas a admis s'en être inspiré pour sa trilogie de science-fiction Star Wars.





Joseph Campbell describes the journey hero’s take in stories, but I believe that we all can learn something from these stages. I hold this belief because we all should be the hero in our own lives and if we are the hero’s in our own lives we will eventually experience the following 17 stages of the Hero’s Journey:
  1. The Call to Adventure – Hero receives calling to the unknown
  2. Refusal of the Call – Obligations or fear prevent hero from starting the journey
  3. Supernatural Aid – Magical helper appears or becomes known
  4. Crossing the First Threshold – Hero leaves its known world and ventures into the unknown
  5. Belly of the Whale – Final stage of the separation from the known world
  6. The Road of Trials – Hero must pass a series of test to begin the transformation
  7. Meeting with the Goddess/Love – Hero experiences unconditional love
  8. Temptation – Hero face temptation that will distract from ultimate quest
  9. Atonement with the Hero’s Father – Hero must confront the person that holds ultimate power in their life
  10. Peace and Fulfillment Before the Hero’s Return – Hero moves to a state of divine knowledge (usually through some form of death)
  11. The Ultimate Boon – Achievement of goal
  12. Refusal of the Return – Having found bliss and enlightenment in the other world, hero may be reluctant to return
  13. Magic Flight – Sometimes the hero has to escape with the boon
  14. Rescue from Without – Sometimes the hero needs a rescuer 
  15. Return – Retain wisdom gained on quest and the hero integrates wisdom in human society by sharing wisdom with the world
  16. Master of Two Worlds – Hero achieves balance between the material and spiritual (inner and outer world)
  17. Freedom to Live – Freedom from fear of death, causing hero to live in the moment and no concern for the future or regrets of the past

Illustrations de Benoit Godde






lundi 1 août 2016

De l'importance des armes blanches sous l'Empire Galactique (dynastie Atréïdes)

La technologie impériale est suffisamment avancée pour produire des armes laser, des vaisseaux spatiaux et des champs de force portatifs, mais respecte absolument le précepte religieux interdisant de fabriquer des « machines pensantes ou à l’image de l’homme ».

De même, les Boucliers d’énergie ont rendu la plupart des armes technologiques obsolètes, de sorte que le poignard et l’épée sont de nouveau les armes les plus répandues.

Du reste, la guerre telle que l’humanité l’a connue et pratiquée durant des millénaires n’existe plus – du moins en théorie ; les inévitables conflits entre Maisons sont généralement réglés sous forme de duels, ou par assassins interposés, suivant des lois strictement codifiées.

[...]

Dans certains domaines, l’extraordinaire degré d’avancement de la technologie impériale a eu des conséquences pour le moins paradoxales, entraînant le retour à une forme d’archaïsme soigneusement contrôlé.

Ainsi, la découverte du fameux effet Holtzman a permis la conception des Boucliers d’énergie, champs de force individuels qui protègent totalement leur porteur de toute attaque dont la vitesse dépasse 10 centimètres par seconde : la généralisation de ces Boucliers a rendu les armes modernes totalement inefficaces dans la plupart des situations de combat et entraîné le retour des armes blanches traditionnelles, comme le poignard, la dague ou l’épée.
Extraits du jeu de rôles Imperium 








Illustration pour la couverture du roman " Par-delà l'Abime" , à paraitre aux Éditions du Belial.