jeudi 24 novembre 2016

Monnaie de l'Empire Galactique

Le Système Universel de Crédit (SUC) s'est imposé dans toute la galaxie.. Dès son plus jeune âge, chaque citoyen de l'Empire Galactique se fait greffer dans le petit doigt de la main gauche un circuit intégré miniaturisé : cette micro-puce est dès lors capable de gérer entièrement la fortune de son possesseur. Elle crédite ses gains et débite ses pertes, effectue les paiements ponctuels ainsi que les prélèvements réguliers, loyer, remboursement de prêts, locations diverses, etc.

Il suffit d'associer son petit doigt à celui de la personne avec qui on a affaire, ou à l'emplacement prévu sur un système fixe appelé "auricaisse" si l'affaire concerne une personne morale (société, entreprise, administration, etc.), et que le débiteur annonce à voix haute le montant de sa dette pour que le processus s'enclenche. Le programme immuable de la micro-puce ne fonctionnant que sous l'impulsion de la voix authentique de son possesseur, met la fortune de la personne à l'abri de tout vol.

Ce système est utilisé sur tous les mondes de NT4 et supérieurs et dans tous les astronefs. L'unité de compte est le crédit impérial (ou simplement crédit) dont la valeur fixe, et garantie par l'Empereur, représente le prix d'une minute de travail qualifié. A titre indicatif, le salaire minimum inter-galactique pour un travail non qualifié est de dix crédits de l'heure : c'est le minimum que touche une personne accomplissant pour le compte d'une autre une action dont il ne possède pas le talent. Par comparaison, le salaire horaire d'un technicien (tekno de grade 3) est de 180 crédits et celui d'un apprenti de 60 crédits. Le salaire maximum pour une heure de travail qualifié est de 360 crédits (pour un grade 6).

Sur les mondes de faible niveau technologique (NT1 à 3), où le SUC n'a pas encore été instauré, le commerce fonctionne sur un système local de troc, de coquillages, de monnaie métallique ou en papier. Les citoyens galactiques évoluant sur ces mondes doivent troquer leurs crédits contre de la monnaie métallique. Heureusement, à travers toute la galaxie, l'or reste un métal rare et précieux, recherché aussi bien pour sa beauté que pour sa malléabilité, sa ductilité et son caractère inaltérable aux climats les plus divers.

La Banque Impériale de Crédit (BIC) frappe une monnaie en or dont l'usage est accepté sur tous les mondes arriérés. Tous les astronefs pratiquent le change du crédit en pièces d'or. Une pièce d'or pèse dix grammes et vaut cent crédits. Si une personne achète un objet valant moins de cent crédits, il reçoit de la monnaie locale qu'il ne pourra dépenser que sur la planète où il se trouve.


La Banque Impériale de Crédit (BIC) est la seule banque émettrice de crédits. Contrairement à ce qui se pratiquait communément sur Terre au NT4, aucune banque dite "centrale", privée, n'a ce privilège d'émission. Sous l'Empire Galactique, les banques de la Hanse des Marchands sont soit des banques de dépôt, soit des banques d'affaire. La création monétaire est exclusivement liée au travail. Quand le Clergé, l'Armée, la Hanse des Marchands, la Guilde Spatiale ou la Loge Tekno veulent payer leurs employés, elles empruntent des crédits impériaux à la BIC qui, en échange, leur demande des "intérêts" sous forme de services (formation, protection, administration, transport ...) ou de biens matériels.


Source des cinq premiers paragraphes : "Empire Galactique - Jeu de rôles", pages 63-64, par François Nedelec, éditions Robert Laffont
Sixième paragraphe :  par "Je"