vendredi 28 juillet 2017

Mantis (comics)

Mantis, la Madonne Céleste, est une super-héroïne appartenant à l’univers de Marvel Comics. Elle a été créée par Steve Englehart, et est apparue pour la première fois dans Avengers #112, en 1973. C’est un personnage bien particulier puisque son créateur l’a utilisée successivement chez Marvel, DC Comics, Eclipse et enfin Image Comics, avec des différences minimes de nom ou d’apparence. Elle a depuis réintégré la maison d’édition qui l’a vu naître.

Alias Willow, Lorelei, Mandy Celestine, Déesse de la vie
Naissance Hué, Drapeau de la République socialiste du Viêt Nam Viêt Nam
Origine germano-vietnamienne
Sexe féminin
Cheveux noirs
Yeux verts
Activité aventurière, conseillère, ancienne serveuse, prostituée, Madone Céleste
Caractéristique peau verte
Pouvoirs spéciaux contrôle complet sur son corps, agilité développée, accélération de son rythme de guérison, extraordinaires capacités en arts martiaux, capacité empathique, projection de sa conscience hors de son corps
Adresse Grand Nuage de Magellan
anciennement : Temple des Prêtres de Pama, Hô-Chi-Minh-Ville, Manoir des Vengeurs (New-York), Résidence des Vengeurs (Californie)
Famille Gustav Brandt (père)
Lua Nguyen Brandt (mère †)
Khruul (oncle)
le doyen des Cotatis (époux)
Sequoia « Quoi » (fils)
Affiliation Gardiens de la Galaxie
Les Vengeurs
Les Vengeurs de la côte ouest
Entourage Surfer d'argent
Jacques Duquesne alias Swordsman

  

Biographie du personnage

Origines

Mantis est née au Viêt Nam, fille d’une paysanne et de l’allemand Gustav Brandt (la Balance du Cartel du Zodiaque). Elle fut élevée au temple de Pama, une secte de Krees, qui pensait qu’elle deviendrait la Madonne Céleste et engendrerait avec le plus vieux Cotati le Messie Céleste, l’être le plus important de l’univers. Elle y apprit les arts martiaux puis subit un lavage de cerveau et fut renvoyée vers la civilisation, où elle échoua comme prostituée puis serveuse dans un bar. Elle y rencontra Swordsman et tous deux devinrent par la suite membres des Vengeurs.

Membre des Vengeurs

Les Vengeurs découvrirent que la Balance était le père de la jeune femme et qui l’avait élevée. Elle aida l’équipe à battre Star-Stalker, puis Thanos, et ensuite Klaw et Solarr. Elle combattit également Nuklo, ainsi qu’Ultron au mariage de Vif-Argent et de Crystal.
Toujours au sein des Vengeurs, elle fut attirée pendant un temps par la Vision, délaissant au passage Swordsman. Cependant l’androïde ne répondit pas à ses sentiments. Elle vit son amant se faire tuer par Kang le Conquérant et affronta les Trois Titans. Elle apprit ses origines véritables lors de la guerre Kree-Skrull, sa relation avec les Cotatis et les prêtres de Pama. Elle épousa un Cotati qui avait investi le corps de Swordsman, quittant la Terre pour vivre avec lui.

Mère céleste

Elle revint sur Terre pour donner naissance à Séquoïa et prit l’identité de Mandy Celestine, habitant dans le Connecticut. Lors d’une aventure contre les Doyens de l'Univers, le Surfer d'Argent tomba peu à peu amoureux d’elle, transformée physiquement et obligée d’abandonner son enfant. Elle fut laissée pour morte dans une explosion mais survécut à l’insu de tous, souffrant toutefois d’amnésie et d’un dédoublement de personnalité post-traumatique.
De retour sur Terre, elle prêta main forte aux Quatre Fantastiques et les aida à battre Kang. Ensuite, elle repartit vivre dans l’espace avec les Cotatis.

The Crossing : l’identité de Mantis est usurpée

On ne revit Mantis que bien plus tard, dans l’arc narratif controversé des Vengeurs The Crossing. Au cours de cette aventure, elle revint mariée à Kang, en tant qu’ennemie des Vengeurs. Elle affronta son père, devenu Moonraker chez Force Works, et le Cotati qui l’avait inséminée. Cette histoire souleva un tel tollé chez les lecteurs que le scénariste Kurt Busiek opéra un retcon (modification a posteriori de la continuité), faisant de Mantis un Space Phantom.
Elle retourna une nouvelle fois sur Terre pour rassembler sa psyché éparse (« mère, prostituée, monstre, mystique et Vengeur »). Apaisée, elle repartit dans l’espace pour sauver son fils, Quoi, du monstrueux Thanos.
Elle apparut à nouveau dans le story arc Avengers Disassembled, en 2004, mais il semble qu’il se soit agi d’une illusion créée par la Sorcière Rouge.

Annihilation Conquest

En 2007, Mantis fit une apparition dans le crossover Annihilation Conquest. Prisonnière des Krees, elle devint volontaire pour intégrer l’équipe commando de Peter Quill, les Gardiens de la Galaxie. Après la défaite d’Ultron et de la Phalanx, elle s’installa sur la station Knowhere, devenant conseillère et médiatrice du groupe, dont les origines cosmopolites faisaient que des membres aux esprits très différents ne s’entendaient pas toujours.

L’Invasion Secrète

Lors de l’invasion Skrull, les Gardiens de la Galaxie découvrirent que Mantis utilisait ses pouvoirs mentaux pour les adoucir et les faire coopérer, à la demande de Peter Quill.

Pouvoirs et capacités

  • Mantis a été initiée dès son plus jeune âge aux arts martiaux Kree, lui donnant des réflexes incroyables. Elle base ses attaques sur les points faibles et l’équilibre de ses adversaires, et on l’a déjà vu faire tomber Thor.
  • Experte en méditation, elle contrôle les fonctions de son corps, comme son rythme cardiaque et sa respiration. Elle récupère très vite en cas de blessure, si elle passe son temps en repos et en méditation totale.
  • Elle possède un degré d’empathie psychique, un pouvoir télépathique assez faible qu’elle utilise pour ressentir les émotions. En se concentrant, elle peut légèrement calmer les personnes qu’elle côtoie.
  • À la suite de sa communion avec le Premier Cotati, elle a développé un lien végétal, lui permettant de communiquer avec la flore et la contrôler légèrement, à proximité.
  • Elle possède enfin un pouvoir de transfert astral mais ne l’utilise plus. Elle s’en servait pour voyager à travers les planètes.
  • Elle a récemment développé d’autres pouvoirs mentaux, comme la précognition (non-contrôlée), la pyrokinésie de matière organique et l’invisibilité aux senseurs de la Phalanx.






Aucun commentaire: