lundi 3 octobre 2016

Miel et Nectar

C'est grâce à la psychoperception que les couches les plus impalpables de l'hyper-espace purent être appréhendées par les Humains, navigateurs de l'espace et pilotes/timoniers des énormes vaisseaux longs-courriers.

Ces capacités psychiques, à la limite des pouvoirs "magiques", "psioniques", ont pu être augmentées par l'usage de très coûteuses drogues psychotropes. La plus puissante d'entre elles, l'Epice d'Arrakis, comportait néanmoins un effet secondaire : des mutations internes, puis une métamorphose complète :
- hypertrophie du cerveau
- jusqu'à l'évolution du corps vers un aspect intermédiaire entre l'humain et le poisson

Quand les techniques (à nouveau autorisées) rattrapèrent ces capacités surhumaines, une minorité réactionnaire de Nautes refusa les avancés technologiques. Ils s'opposèrent rigoureusement :
- aux ordinateurs semi-conscients maudits de conception ixienne,
- tout autant qu'à la drogue de prescience produite par les généticiens hérétiques du Bene Tleilax.

Respectés par leurs pairs, malgré leur sévérité, ces Nautes se nomment eux-mêmes les Orthodoxes.
Ils ne quittent que très rarement le haut-espace, certains passant même toute leur existence dans le "Triche-Lumière" loin de la matérialité honnie de l'Espace conventionnel.

Au sein de cette communauté naute, on identifie plusieurs castes. Celle des serviteurs est constituée de transgenres "Fom" (au corps modifié à leur convenance, par cosméchirurgie ou ingénierie génétique). Ils se mêlent aux reste de l'humanité dans les stations orbitales et s'occupent beaucoup des relais gigacoms pour les télécommunications. Ils collaborent de ce fait avec les pressyborgs itinérants, sans prendre eux-mêmes le risque de s'aventurer sur les planètes jugées trop dangereuses, trop sauvages. La deuxième caste est celle des protectrices "Piscis" ou plus simplement "Pis" : des femelles massives, imposantes, des combattantes redoutables qui "luttent pour la paix". Enfin, au sommet de la pyramide, on trouve les dirigeants, les "kubernans" des Orthodoxes : les "Els". C'est eux s'adonnent à la consommation du Nectar mutagène, celui qui offre la prescience indispensable à la navigation hyper-spatiale sans ordinateur conscient.

Stades préliminaires et intermédiaires de mutation des Orthodoxes


 
 

Quelques exemples de mutation finale avec un corps auréolé de lumière et une apparence grotesque : une sorte de poisson des grandes profondeurs qui possèderait un vague visage humain.


 


Il arrive exceptionnellement que les plus puissants éléments de l'Orthodoxie, les Els, participent à des réunions avec le commun des mortels. Il leur faut alors utiliser un caisson de survie spécial, équipé d'appareillages antigravité et contenant le gaz indispensable à leur survie. Mais quitter le haut-espace pour se mêler aux "rampants" est toujours une souffrance psychologique pour ces créatures mutantes.

 

La seule exception est un pèlerinage que les plus religieux d'entre eux effectuent depuis des siècles. Dans un lieu sacré, dans le saint des saints, les Els cachent un trésor inestimable. Au cœur d'un astéroïde dont les coordonnées sont secrètement gardées, ils pleurent leur toute-puissance perdue. Là-bas, ils s'abreuvent "Nectar" ; laissant aux mécréants le vulgaire "Miel" artificiel, l’Épice de synthèse.

Aucun commentaire: