lundi 3 octobre 2016

Mysticisme et politique des Nautes


La vaste organisation des Nautes (quel que fut son nom au cours de l'Histoire) est très ancienne et religieusement hiérarchisée ; au sens étymologique du terme (du grec hieros, sacré et de arkhê, pouvoir, commandement.)

L'Histoire de la Guilde est baignée de mysticisme

Chaque progrès technologique (mise au point d'un nouveau type de propulsion) s'est accompagné d'une contrepartie mythologique; par exemple la légende du clone femelle Rosalia Goutte-de-Pluie ... que certains théologiens présentent comme étant un homme : Gosala. 
  • 17500 EH : Jonas Varlet, d'Edénis, met au point le moteur hyper-luminique qui portera son nom.
  • 1758? EH : Vol légendaire de Rosalia Goutte-de-Pluie (sainte patronne de Nautes) : elle dirige un vaisseau équipé du moteur varlet dans le Triche-Lumière grâce à sa psychoperception.
  • 17582 EH : Gosala (alias Goutte-de-Pluie-Rosalia) fonde la caste des Pilotes.
  • 17583 EH : Gosala guide l'humanité à travers un trou noir qu'il/elle appelle Noeud et qu'il/elle  active par ses prières.
  • 18061-18075 EH : Koddah "la Voyageuse" (la 3ème impératrice galactique, qui abdiquera pour restituer les pleins pouvoirs à la République) encourage l'unification de tout le personnel navigant. 
L'obtention puis la conservation du monopole sur les voyages aux longs-cours est dépendante du pouvoir politique. En conséquence, à un moment de l'Histoire, la tentation a été grande de s'emparer de ce pouvoir politique. Mais ce fut une cuisante erreur pour les Nautes et, depuis, ils s'en tiennent (ou se résignent) à la plus totale neutralité.
  • 19084 EH : l'Empereur Olaff II (6ème empereur galactique) décrète : "La propulsion Varlet à la Loge Tekno et la propulsion Lehouine à la Guilde". Par ce décret, il confie aux Nautes le monopole des très gros porteurs ou longs-courriers. Mus par un système de propulsion qui allie les technologies Holtzman (champ de force) et Lehouine (énergie des trous noirs), ces vaisseaux géants sont obligatoirement guidés par des êtres conscients, transcendants, qu'ils soient artificiels ou biologiques.
  • Aux environs de 19200 EH, suite à la révolte des Animaloïdes (animaux ayant subi le Saut évolutif) contre les Andres (rejetons androïdes des Teknos), de sévères restrictions (Les 13 Commandements),  ramènent l'ordre dans l'Espace Humain. Désormais, c'est la Guilde qui gouverne l'expansion de l'Humanité. Ce réseau galactique est une immense organisation dirigée par le Médiat Suprême et ses Saints-Diks * (de Dicé, ou Diké, en grec ancien Δίκη / Dikê, divinité de la mythologie grecque, personnifiant la Justice humaine). La planète Xylos est choisie comme nouveau monde-capitale. Hélas, la Guilde gère plus les liaisons entre les mondes que l'administration des mondes elle-même. On parle bientôt de "L'Âge des 10.000 Empereurs", chaque monde gérant à sa guise ses affaires intérieures. Jusqu'à ce qu'un homme fort rétablisse de la cohérence dans l'Empire.
  • 19300 EH Darius/Ladislaus est initié Pilote et apprend les voies menant aux Mystères. Mais il disparaît peu de temps après et s'exile pendant treize années sur la planète Krrit.
  • 19320 EH (An 0 de la Fondation d'une nouvelle dynastie impériale) Darius/Ladislaus le Grand se rebelle contre les Pilotes et unit les nobles sous son trône. Il fonde l'Empire des 10000 mondes.
  • 19321 EH Darius dissout la caste des Pilotes et la Guilde.
Après avoir été démantelés par un Grand Empereur, faisant profil bas, et profitant de la crise qui secoue les Maisons nobles et oppose une nouvelle fois Humains et Machines pensantes, les Nautes et leurs dirigeants sacrés, les "Prophètes au corps de lumière", se tournent vers un autre Grand Empereur pour obtenir le pardon et retrouver leur monopole.
  • 19798 EH (478 ap. F) Un groupe de nobles rassemble les Arcanes et se rebelle contre le pouvoir impérial.
  • 19799 EH (479 ap. F ou 201 Avant la Guilde Spatiale) C'est le début de la Guerre de Cent Ans (93 en fait) durant laquelle on perd toute trace des Arcanes.
  • 19892 EH (108 Avant la Guilde Spatiale) Fin du Jihad Butlérien (l'autre appellation de la Guerre de Cent Ans), croisade des Seigneurs contre les Robots, des psis contre les intellections artificielles "responsables de la décadence" selon les mystiques. Destruction des Robots et des Ordinateurs conscients (n'en réchappent que les plus puissants ...).
  • 19912 EH (88 AG) Bataille de Corrin. La Maison Butler devient la nouvelle famille impériale sous le nom de Corrino. Son monde-capitale sera d'abord Salusa Secundus puis Kaitain.
  • 19935-19993 EH : Jules Corrino alias Saudir I, surnommé "Soukou Toumé" ou encore "Akbar" (le Grand), est le 39ème empereur galactique. C'est vers lui que le Corpus Luminis Praenuntiatis (en latin : "Corps de Lumière Prédit") mène les négociations pour fonder la puissante Guilde Spatiale;
  • 20000 EH ou 0 EG (début de l'Ere de la Guilde). La Guilde Spatiale et ses Navigateurs mutants remplacent les navordinateurs pensants, excommuniés par le Jihad Butlérien.
Sous l'égide des dynasties Corrino puis Atréïdes, la Guilde prospère, oscillant entre arrogance et soumission, mais toujours dépendante de l'Epice d'Arrakis. Les guildiens de base vénèrent leurs Navigateurs "au corps auréolé de lumière". Ils les admirent comme des prophètes, voire même des incarnations de divinités célestes. Puis, progressivement, des substances ou technologies alternatives libèrent (ou réduisent au rang de "commun des mortels", selon le point de vue) les Navigateurs qui ne sont plus tributaires de l’Épice de prescience d'Arrakis.

A l'époque de la dynastie Raïmo (fondée par Kamar Raïmo en 21404 EH ou 1404 EG), la Guilde Spatiale (nom officiel) ou Guilde Navyborg (nom populaire) utilise :
- soit des systèmes de navigation automatisés semi-conscients, conçus sur Ix, siège de la Maison Vernius, avec des pilotes-timoniers équipés de plots vertébraux et de prothèses cybernétiques permettant des réflexes surhumains,
- soit des navigateurs de haut-rang consommateurs de la drogue de prescience synthétisée par les spécialistes de génétique du Bene Tleilax.


(*) Le terme Saint-Dik a évolué avec le temps et s'est popularisé dans l'expression "Syndic Navyborg".

12 commentaires:

Je a dit…

Ix est une planète du monde imaginaire de Dune, décrit par Frank Herbert.

La planète était, sous le Vieil Empire (avant la domination des machines pensantes et le Jihad Butlérien qui y a mis un terme), connue sous le nom de Rodale IX. C’est la neuvième planète du système d’Alkaurops. Son nom vient donc de la numérotation faite en chiffre romain, le IX devenant phonétiquement Ix. Ses habitants sont les Ixiens.

De sanglantes batailles s’y déroulèrent lors du Jihad Butlérien. La planète, occupée par les machines, fut reprise par les humains (grâce notamment à l’action du Maître d’escrime de Ginaz Jool Noret), puis fit l’objet d’une offensive des machines, qui échoua.

C’est une planète enneigée, montagneuse, dont les villes et les polygones industriels sont souterrains. Elle a pour capitale Vernii.

Dirigée par la maison Vernius, son industrie est spécialisée dans les techniques de pointe, elle crée toute sorte d’objets. Il s’agit entre autres de la planète d’origine de Tio Holtzmann, dont les travaux servent de base à de nombreux équipements militaires de l’Empire. Opposée à la maison Richèse dans les recherches technologiques, Ix montre rapidement sa supériorité, faisant disparaître la maison de Richèse. Ix veille dans un premier temps à ne pas créer de machine pensante (voir Jihad Butlérien). Le progrès technologique est quasiment banni dans l’empire, mais la maison régnante Corrino, puis la maison Atréides, autorisent les ingénieurs d’Ix à concevoir tout de même des machines à l’extrême limite des règles imposées par le Jihad : « Tu ne fabriqueras pas de machine à l’esprit de l’Homme semblable ». La planète est en effet la principale source de technologie de l’empire humain.

Dans les millénaires qui suivent la disparition de Leto II, Ix développe notamment des systèmes de navigation permettant de se passer des navigateurs de la guilde, ou des non-espaces indétectables par tous moyens - y compris par la double vue des prescients, comme certains membres de la maison Atréides ou les Navigateurs eux-mêmes, frôlant les limites d’un interdit en passe de devenir obsolète. La Guilde et Ix entretiennent une alliance fragile, qui permet à la Guilde d'obtenir des non-vaisseaux et toutes sortes d’objets, et assure une clientèle régulière à Ix. De plus, la Guilde est la seule puissance capable d’acheter et d’entretenir les vaisseaux Ixiens en grand nombre, assurant ainsi son monopole. Les non-vaisseaux pilotés par les machines Ixiennes supportent tout de même la présence d’un Navigateur car ceux-ci tiennent à affirmer leur non dépendance envers ces dispositifs.

Je a dit…

Maison Vernius

La Maison Vernius est une des Grandes Maisons du Landsraad, découvertes dans les séries précédant Dune écrits par Brian Herbert et Kevin J. Anderson.

Les comtes de Vernius sont installés sur la planète Ix. Ils sont les alliés de la Maison Atréides et les rivaux de la Maison Richèse. Leur symbole est la double hélice de cuivre et pourpre.

Histoire

C’est après la disgrâce de la Maison Richèse qui perd le fief d’Arrakis, que la Maison Vernius commence à s’imposer comme dominante sur le plan technologique, en fournissant de nombreux objets à tout l’empire.

Les comtes Vernius, notamment Dominic, sont également remarqués pour leurs prouesses au combat contre les ennemis de la Maison Corrino. C’est ainsi que la concubine Shando, favorite de l’empereur Elrood IX demande sa permission de quitter Kaitan. L’empereur accepte, mais découvrant que Shando a rejoint le Comte Dominic Vernius, il devient jaloux et entretient une haine personnelle envers le comte.

La Maison Vernius possède une grande force économique grâce à Ix, sa planète capitale, mais ce fut aussi la cause de sa perte. En effet, le Bene Tleilax devant, dans le cadre du projet Amal de synthétiser l’épice, ils s’emparèrent d’Ix pour prendre le contrôle de sa technologie et des polygones industriels. Les membres de la maison durent se disperser et se déclarer renégats. Shando fut abattue par des Sardaukars sur une planète reculée. Le Comte Dominic devenu renégat lança des actions contre l’empereur depuis ses bases secrètes de Salusa Secundus et du désert d’Arrakis. Parmi les hommes l’accompagnant dans son combat on trouve Gurney Halleck. Ce dernier échappa au sort de ses compagnons et de leur chef Dominic en retrouvant les enfants Vernius. Kailea et Rhombur étant sous la protection la Maison Atréides et de son Duc Leto.

Capitale

La capitale de la Maison Vernius est sur la planète Ix, dans la ville de Vernii, vaste complexe aménagé au plafond d’une grotte au fond de laquelle sont battit les long-courriers de la Guilde spatiale.

Je a dit…

Guilde spatiale

La Guilde Spatiale est une des organisations du cycle de fiction de Dune, créée par Frank Herbert. Son siège est situé sur la planète Jonction.

Histoire

La Guilde Spatiale fut créée en l’an 0 du calendrier impérial, celui-ci étant daté depuis sa création. Il s’agit d’un des trois piliers d’équilibre de l’Humanité (organisé par la Grande Convention), au côté de la CHOM avec lequel elle a des intérêts communs importants.

Son symbole est un analemme blanc représentant le caractère infini de l’univers couvert par la Guilde ; « à côté du grand analemme blanc de la Guilde Spatiale, le symbole de l’univers, l’infini ».

Vaisseaux

Les vaisseaux sont dirigés par des Navigateurs et propulsés par des générateurs Holtzmann.

Longs-Courriers

Les vaisseaux de la Guilde, dirigés par des Navigateurs, sont pour la plupart des Longs-Courriers. Ce sont de grands vaisseaux en grande partie vides, qui peuvent contenir de nombreux vaisseaux plus petits, ou de colossales quantités de marchandises. Les ressources nécessaires à la préparation d’un Long-Courrier constituent la plus grande partie du prix d’un transport. Il existe également une série de vaisseaux plus petits, aux potentiels offensifs plus importants.
Non-Vaisseaux

La technologie richèsienne permet la création de « non-vaisseaux », dissimulés à tout talent de prescience. Les Navigateurs peuvent les déplacer, mais aucun prescient extérieur (pas même un autre navigateur) ne peut les détecter. Ces vaisseaux sont généralement équipés d’un système Ixien de guidage automatisé, permettant de se passer de Navigateur si besoin est, mais la Guilde insiste pour toujours en embarquer un, afin de prouver son indépendance par rapport à cette technologie considérée comme dangereuse et à la limite de l’hérésie (voir la question des atomiques et des machines pensantes).

Politique

Neutralité

La Guilde suit un principe de neutralité. Elle transporte sans discrimination toute faction capable de payer les coûts du transport, que ce soit pour des troupes, des armes, mais aussi n’importe quelle marchandise. Elle possède le monopole absolu des voyages spatiaux car seuls ses Navigateurs sont capables de diriger les vaisseaux, mais aussi parce qu’il s’agit de la seule organisation de l’Univers ayant les moyens de construire et entretenir des vaisseaux spatiaux. Ce monopole garantit à la Guilde d’importants revenus, lui permettant de se procurer de l’épice même en temps de crise.

Relation avec l’épice

La Guilde est très concernée par les décisions politiques prises sur Arrakis. En effet, la Guilde est le plus gros consommateur d’épice, celle-ci étant utilisée comme un carburant mental et un agent de mutation pour ses navigateurs qui en sont totalement dépendants, en particulier pour trouver une voie sûre dans l’espace.

Je a dit…

Les Navigateurs

Formation

Les Navigateurs sont initialement des êtres humains normaux ayant muté sous l’effet d’une forte exposition à l’épice sous forme gazeuse, dans une cuve spéciale.

Vie

Les Navigateurs passent la totalité de leur existence dans de grosses cuves emplies de gaz d’épice, dans une quasi impesanteur. Ils quittent rarement leurs vaisseaux, et doivent à ces moments être tractés par des servants qui déplacent la cuve.

Physiologie

Les Navigateurs sont physiquement très différents des êtres humains. Ils ressemblent vaguement à un croisement hypothétique entre humains et poissons. Cette impression est accentuée par les mouvements natatoires qui leur permettent de rester en suspension dans leurs cuves de gaz d’épice.

Prescience

La relation entre les Navigateurs et l’épice est très importante. Non seulement parce que les Navigateurs doivent respirer du gaz d’épice pour survivre, mais surtout parce que ce gaz leur permet d’obtenir une forme limitée de prescience. Ceci les rend capables de diriger et de propulser les vaisseaux à vitesse transluminique sans encombre. Sans cette prescience, tout voyage spatial serait impossible, ou extrêmement dangereux, les risques de collision avec toutes sortes d’obstacles se trouvant multipliés.

La prescience des Navigateurs permet aussi une forme limitée de télépathie à très faible distance.

Je a dit…

L’Épice gériatrique, ou Mélange est une substance existant dans l’univers imaginaire de Dune. Elle est produite sur la planète Arrakis par les vers des sables dont elle est une sécrétion. C’est une sorte de drogue qui prolonge la vie, renforce les défenses immunitaires, et permet les voyages interstellaires pour les navigateurs de la Guilde. Elle provoque une forme de prescience sans laquelle toute navigation interstellaire rapide est rendue impossible. Avant l’utilisation de l’Épice, les voyages spatiaux étaient très longs et dangereux.

Je a dit…

La Maison Richèse est une des Grandes Maisons du Landsraad, découvertes dans les séries précédant le cycle initial de fiction de Dune, écrites par Brian Herbert et Kevin J. Anderson.

Richèse est, avec Ix, le principal monde à haute technologie de l’Empire. Une guerre commerciale sans merci contre sa rivale l’a conduit à une quasi-ruine, laissant le champ libre pour Ix et la Maison Vernius. La Maison de Richèse, alors en disgrâce auprès de l’empereur et privée du Quasi-Fief d’Arrakis, qui générait des revenus colossaux, s’allie par mariage à la Maison Atréides en mariant Héléna Richèse au Duc Paulus Atréides, cette union ayant donné naissance à Leto Atréides, père de Paul Muad’Dib.

À noter que Richèse, du temps du Jihad Butlérien, faisait partie des Mondes Synchronisés, c’est-à-dire que cette planète était sous le contrôle des machines pensantes d’Omnius, et devint, toujours au cours du Jihad, le bastion des Titans entrés en révolte contre Omnius (voir le cycle Dune, La Genèse).

Je a dit…

Le Bene Tleilax est une société fictive du monde imaginaire de Dune, créé par Frank Herbert dans le roman du même nom.

Le Bene Tleilax, qui a pour ville-capitale Bandalong, n’est pas apprécié par le reste de l’Empire et des Maisons du Landsraad, en raison du secret qui l’entoure, entrainant de la suspicion, mais aussi par la révulsion que cause leurs agissements et leurs manipulations (les cuves Axolotl en sont un exemple parfait). Longtemps jalousé par les Atréides pour leur avance technologique, le Bene Tleilax finira par fuir le Landsraad sous la pression des prêtres de Jadacha.

Simples évocations dans les premiers tomes de la saga de Dune, les Tleilaxu prennent de plus en plus d’importance, dans l'Empereur-Dieu de Dune, le Bene Tleilax fournit les gholas Duncan Idaho à Leto II, dans les deux tomes suivants, Les Hérétiques de Dune et La Maison des Mères, ils ont un rôle déterminant.

Je a dit…

Société et religion

Les Tleilaxu forment une société de créatures humanoïdes (humains et Danseurs-Visage) spécialisées dans la génétique, avec des techniques très en avance sur le reste de l’univers. Ils contrôlent plusieurs planètes et ont un pouvoir équivalent aux principales maisons qui tiennent le pouvoir dans l’Imperium.

Contrairement au reste de l’Imperium qui fonctionne selon des principes féodaux, le Bene Tleilax serait une méritocratie basée sur le secret. Cependant, leur Conseil des Maîtres gouvernants (décrit dans Les Hérétiques de Dune) est depuis des millénaires composé des mêmes gholas de chefs fanatiques. Conditionnés à l’extrême, privés de leurs véritables personnalités, ils en perdent toute initiative. Hors Tylwyth Waff, Abdl et Mahaï (chef suprême, guide) de son peuple, on connaît d'eux Mirlat, Scytale et Torg le jeune.

Les Mondes du Landsraad n’ont jamais vu de femelle Tleilaxu car elles sont toutes vouées à la reproduction et gardées sous clef dans les « selamliks ». Cela a l’avantage de fermer le Tleilax à la Mémoire Seconde des Révérendes Mères, ce dont les maîtres généticiens finissent de s’assurer en brouillant les pistes de l'hérédité.

Les Tleilaxu sont une société religieuse fanatique, qui se considère comme en guerre sainte permanente avec le reste de l’univers. Le Maître Waff se considère comme en état de « lashkar » personnel lorsqu’il quitte Bandalong et les mondes tleilaxu. L’aversion des Tleilaxu envers les « powindah », ceux qui ne partagent pas leur foi, les oblige à subir de longs rituels purificateurs avant de réintégrer leur société après chaque voyage.

Lorsque Taraza sonde Scytale sur Rakis, dans les Hérétiques de Dune, elle lui trouve des convictions zensunni et zensoufi. On apprend dans le même livre que les Tleilaxu croient en une communion mystique avec Dieu, le « s'tori », qui ne passe pas par les mots ni par la raison. Il est d'ailleurs interdit d'énoncer verbalement la doctrine, ce qui serait sacrilège.

Les Tleilaxu suivent des rituels de purification, le « ghufran », et pratiquent une prosternation matutinale devant le soleil, à l'appel du Maître suprême ; ce dernier, et des muezzins à sa suite, crie alors « le soleil n'est pas Dieu ! » pour repousser l'idée d'idolâtrie. Leur langue sacrée et secrète est le « langage de l'Islamiyat », qu'eux seuls connaissent.

Le concept de caste est important pour les Tleilaxu. La société entière, la communauté, s'appelle le kehl, mais les femmes n'y comptent pas. Au sommet, les Masheikhs sont les maîtres, qui maîtrisent la génétique et qui gouvernent les hommes libres. Parmi ces derniers, on distingue les khasadars, la police qui doit aussi garder les frontières contre l'impureté powindah. Suivent les domels, des serviteurs conditionnés. Au bas de l'échelle se trouvent les Danseurs-Visage esclaves, et les femmes réduites à leur rôle reproducteur.

Je a dit…

Technologie

Ils sont surtout connus pour leurs prouesses biologiques, que personne ne parvient à reproduire, et notamment la fabrication des gholas dans les cuves Axolotl, dont le secret est révélé dans Les Hérétiques de Dune. Ils excellent à la création d’êtres humains plus ou moins pervertis. Ils nomment le code génétique « le langage de Dieu » et le maîtrisent excellemment : dans Le Triomphe de Dune, Waff parvient à créer des vers des sables marins pour que l’Épice survive à la désolation d’Arrakis.

Outre la génétique et les manipulations diverses, ils ont mis au point les Danseurs-Visage, êtres polymorphes utilisés surtout en tant qu’assassins (le plus célèbre est Scytale). Un Danseur-Visage est un caméléon humain pouvant transformer à son gré son apparence.

« Ses connexions nerveuses et musculaires ne ressemblaient en rien à celle des autres et il avait en plus la sympathico, un pouvoir mimétique qui lui permettait d’assumer l’apparence d’un autre être en même temps que sa psyché. »

« Nous sommes des hermaphrodites Jadacha. Nous changeons de sexe à volonté. Pour l’instant, je suis un homme. »

— Scytale

Scytale ne cesse de conspirer avec Farok, un Fremen. Pour approcher Paul Atréides, il prend l’apparence de Lichna, fille d’Otheym. Il manque de peu de réussir sa mission.

Pour une description du Bene Tleilax :

« Les Tleilaxu faisaient montre d’une étonnante absence d’inhibition dans leurs créations. Leurs actes pouvaient n’être dirigés que par une curiosité sans limites. Ils prétendaient pouvoir construire n’importe quoi à partir d’un matériau humain brut adéquat, des démons ou des saints. Ils vendaient des mentats-tueurs (un peu comme Piter de Vries). Ils avaient réussi à obtenir un médic assassin qui n’était pas asservi aux inhibitions de l’école Suk qui interdisaient d’ôter la vie. Sur demande, ils pouvaient fournir des domestiques zélés, des jouets érotiques pour tous les goûts, des soldats, des généraux, des philosophes et même à l’occasion un moraliste. »

Plus tard, ils vendent des limaces géantes à la délicieuse chair de cochon, les limachons (ou lochons dans une autre traduction), ce qui achève de les rendre répugnants aux yeux des étrangers.

Idar Fen Adjica sème les graines qui permettront aux Tleilaxu de produire de l'Épice artificielle après la mort de Leto II. Mais il crée aussi les Danseurs-Visage améliorés, qui manqueront détruire l'Humanité dans les événements décrits par Les Chasseurs de Dune et Le Triomphe de Dune.

Je a dit…

Histoire

Le Bene Tleilax est entré en quasi-conflit avec la Maison Atréides lors de la jeunesse du Duc Leto, croyant que la frégate de celui-ci avait détruit un vaisseau Tleilaxu qui se trouvait à bord d’un Long-Courrier de la Guilde. Seul un jugement par forfaiture devant le Landsraad a permis à Leto de s’en tirer et de laver son honneur.

Dans le deuxième tome du cycle initial de Dune, Le Messie de Dune, Bene Tleilax est mentionné comme étant une « société prospère, fondée sur la connaissance, le savoir et la raison ».

Le manque de morale des Tleilaxu finit par se retourner contre eux : les Honorées Matriarches originelles comptaient en effet quelques femmes tleilaxu en fuite. Elles en ont conçu une haine éternelle envers les Bene Tleilax qu'elles finiront par détruire dans Les Chasseurs de Dune. Seul survivra le Maître Scytale qui, recueilli par le Bene Gesserit, parviendra enfin à cloner ses pairs pour fonder une nouvelle culture tleilaxu, mais cette fois en libérant les femmes.

Je a dit…

Définition de hiérarchie. Etymologie : du grec hieros, sacré et de arkhê, pouvoir, commandement. Dans son sens originel, la hiérarchie désigne l'ordre et la subordination des différents niveaux de l'organisation ecclésiastique.

Je a dit…

La Guilde Navyborg, avec son monopole sur les grands vaisseaux, est essentiellement composée de navigants. Elle gère également les spatioports et les usines de fabrication de vaisseaux spatiaux. Mais une autre activité des Navyborgs est celle, essentielle, d'informer le public. Hormis les petits médias locaux, centrés sur une planète ou une constellation mineures, la presse TriD transgalactique est contrôlée à 80 % par la Guilde. Pour des Êtres qui voyagent sans cesse entre les mondes, il est facile de recueillir une masse incalculable d'informations. Sans compter des correspondants, partout dans l'Empire, qui échappent par leur statut à toute pression locale. De plus, le plot navyborg permet des branchements directs sur les enregistreurs TriD.


Carrières offertes

Le mot "navyborg " est une contraction de "navigateur-cyborg". Le navyborg aime agir à distance. Cet être hybride, mi-homme, mi-machine, dont les organes et les membres sont des prothèses bien plus performantes, a le pouvoir de brancher directement son système nerveux sur un robot et de lui commander comme à son propre corps. Mieux, en fait, car sa perfection mécanique ne connaît pas les faiblesses de la chair. Créée à l'origine pour permettre à l'humanité d'affronter les solitudes glacées du vide interstellaire, la guilde des Navyborgs détient le monopole de la navigation hyperluminique. Manipulateur né, le navyborg utilise son Habileté pour tirer les marrons du feu, sans s'exposer directement.

Si vous êtes intéressé par une carrière dans cette Guilde, voici, à titre d'information, les spécialités proposées par ses Académies :

Formations spécialisées

- Equipage
- Mécanaute
- Mécanicien
- Opérateur
- Pilote
- Pressyborg