jeudi 20 septembre 2012

Metamorphosis Alpha & Gamma World

On peut trouver le pdf gratuit des 5 premières pages (sur 36).

Metamorphosis Alpha est un jeu qui se déroule entièrement sur le vaisseau Warden, gigantesque vaisseau colonial (ellipsoïde avec 17 niveaux, de 80 km de long, 40 km de large, 15 km de haut, le poste de contrôle du centre fait 25 km de diamètre). Il y a eu une catastrophe à bord et le vaisseau est depuis plusieurs générations en perdition avec ses passagers mutés par des radiations. Les personnages étaient des humains, des animaux, monstres ou végétaux mutants.

Le jeu fut ensuite modifié en 1978 pour quitter le Warden et donna naissance à Gamma World, jeu post-apocalyptique. La première édition est une traduction de D&D (avec humains, mutants et androïdes). Le monde est l'Amérique post-apocalyptique avec des scénarios au Nouveau-Mexique ou à Fargo, Dakota du nord.

Gamma World a eu 6 éditions. La première (1978) et seconde (1983) utilisaient en gros D&D. La troisième (1986) utilisait le système avec table unique de résolution de Marvel Superheroes et Indiana Jones. La quatrième (1992) revient au système d'AD&D2. La cinquième (2000) utilise le nouveau système Alternity. La sixième (2003) abandonne à nouveau ce système et se convertit à d20 Modern / d20 Future (mais je préfère finalement la sixième bis, Omega World, qui fut publiée dans le magazine Polyhedron). Il y a aussi une version gratuite de Gamma World utilisant le système de Star Frontiers (1982).

Et pour être complet il faut dire que Metamorphosis Alpha aussi a eu plusieurs éditions : la première (1976), la seconde Metamorphosis Alpha to Omega (1994, qui utilisait le système Amazing Engine), la troisième (2002) et une quatrième édition avec un nouveau système en 2006.

Source : http://anniceris.blogspot.com/2007/11/metamorphosis-alpha-gamma-world.html

4 commentaires:

Jeronimo a dit…

L'idée du Warden, gigantesque vaisseau colonial (ellipsoïde avec 17 niveaux, de 80 km de long, 40 km de large, 15 km de haut, le poste de contrôle du centre fait 25 km de diamètre) était intéressante. Dommage d'être revenu à un plus basique univers post-apocalyptique.

La bande dessinée Druuna, certes érotique, utilise pourtant ce cadre.

On peut aussi imaginer que des voyageurs du futur, technologiquement plus avancés, redécouvrent des vaisseaux immenses à la dérive dans l'espace. Des "vaisseux fantômes" mais pourtant habités.

Jeronimo a dit…

La taille est quand même colossale, digne des VSG d'Iain Banks dans son cycle La Culture ou des vaisseaux Lehouine dans le jeu de rôles Empire Galactique.

Jeronimo a dit…

La taille du Warden le hisse au niveau du V'Ger (78 km de long) et du Whale Probe (90km de long) de la série télévisée Star Trek.

Source : http://www.st-minutiae.com/misc/comparison/comparison_huge.png

Jeronimo a dit…

La taille de la Sonde Baleine, traduction de Whale Probe est diversement estimée : 70km sur le site http://en.memory-alpha.org/wiki/Whale_Probe.

Le site Memory Alpha explique que la gigantesque sonde avait mis hors d'état tous les navires la la Fédération des Planètes Unies (StarFleet, de la série Star Trek) et qu'elle commençait à vaporiser les océans de la Terre jusqu'à ce qu'on découvre qu'elle était à la recherche de ... baleines à bosse !

Lien : http://fr.wikipedia.org/wiki/Baleine_%C3%A0_bosse

Il faut donc probablement attribuer la construction de cet artefact colossal à une civilisation qui était déjà entrée en contact avec les baleines dans le passé.

Dans le cycle des Huit Mondes, très bien écrit par John Varlet, ce sont des Joviens qui ont réquisitionné la Terre pour leurs "semblables" cétacés; obligeant les Humains à s'expatrier sur les autres mondes et satellites du système solaire.

Les Joviens sont peut-être eux-mêmes des "inhalateurs d'hydrogène", comme le cycle Elévation, de David Brin, en décrit quelques-uns.