lundi 11 novembre 2013

Khaal dans l'histoire du futur : empereur galactique ou simple barbare ?

Les "Chroniques d'un empereur galactique" racontent la prise de pouvoir du violent et mégalomane Khaal sur les vestiges de l'Empyreon, vaste Empire galactique réduit aujourd'hui à néant.

Mais à quelle époque peut-on situer cette épopée ?

L'Histoire du Futur inspirée des classiques du space opera s'appuyant sur les grands classiques de la science-fiction (et du space opera en particulier), propose une Histoire du futur cohérente entre les principales épopées galactiques.

Bien que la liste des empereurs galactiques commence parfois avec Zarouh Khan, celui qui est généralement considéré comme le premier de la liste est Palpatine. Suite à un coup d’État machiavéliquement organisé contre l'Ancienne République, il s'auto-proclame empereur en 8594 mais est assassiné par son propre disciple Anakin Skywalker, alias "Dark Vador", en 8617; puis mourra une seconde fois (son esprit réincarné dans un clone) six ans plus tard. Toutefois, il faudra encore attendre plusieurs siècles, et plus précisément l'année 9050, pour que l'Empire Galactique devienne durablement l'organisation politique de référence.

Les dynasties et les capitales vont alors s'enchaîner : Prima Planète Centrale (9050), Empire Droïdien (vers 9100), Médiat Suprême de la Guilde basé sur Xylos (vers 9200), Ladislaus/Darius Le Grand "empereur des 10000 mondes" (vers 9300), Âge d'or, puis empire déstabilisé peu après 9500 (Ezaelle et le Connatic de Knume), Jihad Butlérien (dès 9799), dynastie Corrino (dès 9912), dynastie Atréïdes (dès 10193) jusqu'à l'assassinat de Leto II en 10570.

L'humanité plonge alors dans le chaos, et de nombreux conflits baptisés collectivement Krazilec, jusqu'à ce qu'un "homme exceptionnel" apparaisse.

La première possibilité serait donc de placer l'émergence de Khaal, le héros mégalomane et violent des "Chroniques d'un empereur galactique"durant cette période. Mais l'homme exceptionnel qui guida l'humanité à la victoire durant Krazilec a déjà une histoire. Il s'agit de celui que l'on désigne tout simplement comme l'Empereur de l'Humanité dans Warhammer 40,000 et que j'ai baptisé "Osiris" dans ma synthèse des grands classiques de la science-fiction :
- parce qu'il engendra Horus, son "fils" et Primarque préféré (qui pourtant le trahira);
- et parce qu'à la fin de son règne, à la fin de Krazilec, c'est  l'Empire Pharaonique qui lui succèdera. C'est la vision qu'a eu Leto II et c'est pourquoi il maintint de force l'humanité sur le Sentier d'Or. Lorsque le chaos sera vaincu, le Maître d'Or règnera depuis Planète d'Or, comme décrit dans l'épopée de l'Incal.

Après Krazilec, quand la paix sera retrouvée (en 11000), d'autres dynasties se succèderont : les Trans-Bourbons de Planète d'Or, les Raï-Mo de Prima, les Kamble, les Wyan puis les Entuns (jusqu'en 12038) de Trantor. Au-delà, le pouvoir impérial n'appartiendra plus vraiment à l'empereur mais aux Coteries aristocratiques. Les généraux et les vice-rois se succèdent mais finissent assassinés pour la plupart. Le monde-capitale Trantor, sans dirigeant légitime, sera pillé en 12330 et abandonné. Le dernier empereur, Dagobert IX, ne règnera véritablement plus que sur la modeste planète Neotrantor (anciennement appelée Délicas).

La deuxième possibilité serait que Khaal, le héros mégalomane et violent des "Chroniques d'un empereur galactique", soit non pas un empereur mais un barbare comme les hordes d'Honorées Matriarches ou mieux comme Gilmer, celui qui pilla Trantor en 12330 (260 FE; pour Ère de la Fondation). Le Grand Pillage du renégat Gilmer détruisit en un mois plusieurs millénaires d'urbanisation et tua 40 milliards d'habitants. Un armistice fut signé avec les Seconds Fondateurs pour laisser le complexe Palais/Université intact. Les 100 millions de survivants devinrent des vendeurs de métal et de céréales, les Hammiens, de la déformation du mot maison en anglais "Home" en Hame, le nom qu'ils donnèrent à Trantor.
En effet, durant la quasi-totalité du tome 2 des "Chroniques d'un empereur galactique", le vaisseau ogre de Khaal détruit des mondes isolés et phagocyte ses trésors et survivants pour les joindre à son armée. Mais à aucun moment il ne bâtit ou administre ! Comment parler d'empereur dans ce cas ? Il ne contrôle véritablement qu'un colossal vaisseau xénopsyllien qui détruit tous les mondes qu'il aborde.



C'est la conclusion dans la toute dernière page de ce tome 2 qui permettra de trancher : "Ils octroyèrent à [Khaal] le statut de dieu et en retour, il les emmena vers les étoiles pour conquérir ce qui pouvait encore l'être.". Et "Ils", ce sont les Terriens ...

Aucun commentaire: