jeudi 9 juin 2016

Vagues successives du peuplement de Calypso.

Dans la société néo-féodale de l'Empire Galactique, le pouvoir politique est l'apanage de l'aristocratie, qu'elle soit héréditaire ou élective; un pouvoir toutefois contrebalancé par celui des guildes. Sur Calypso, la caste Aristo est composée de plusieurs grandes familles descendantes des quatre vagues historiques d'immigration.

Les Mels, de l'ethnie Lastre, dirigeaient la première vague de colonisation. Ils quittèrent leur monde d'origine à la chute de l'empereur-dieu Leto II d'Atréïdes (vers 10600, à la même époque que la fondation de la République du Cygne). D'abord agriculteurs, ils exploitèrent les plaines côtières de l'Atic, au sud du continent unique de Calypso I. Ils sont encore aujourd'hui de riches propriétaires fonciers sur le monde-capitale de la Marche tandis qu'une partie de leur peuple a émigré sur les planètes-colonies Venceslas (civils) et Kombâ (militaires).

Les Myens, de l'ethnie Sin, s'installèrent sur Calypso trois siècles plus tard (vers 10900) et jusque dans le Secteur Corporatiste, pour fuir les terribles conflits qui secouèrent la Galaxie à la triste époque du Krazilec. De cette époque dure où il fallait être fort pour survivre, ils conservèrent le culte d'Alcide (surnommé la "Gloire d'Héra" ou "Hercule"), personnification de la force. Sur leur monde d'adoption, Calypso I, ils exploitèrent les sous-sols : principalement dans les mines du nord, notamment de plomb, d'argent et de marbre. Lorsque la Marche de Calypso annexa la planète Sidoine, en direction du trou noir "Mort d'Or" (alias Charybde), les Sins grossirent les rangs des colons prospecteurs miniers.

La troisième vague de colonisation survint autour de l'an 1000 de "l’Ère Galactique" ou "Ère de la Guilde Spatiale", date de la ratification de la Grande Charte Œcuménique (11000). Les Moris furent des industriels avant de rejoindre, comme leurs plus fortunés prédécesseurs, la caste Aristo. Ils édifièrent des chantiers astronavals, des raffineries, des métallurgies et des cimenteries. Cadmo et Harmonia, premier couple de dirigeants de cette famille, régnèrent conjointement avec le titre de Noble Chevalier Impérial, sur la Bossie, la partie septentrionale du continent unique. Ino et Sémêla, leurs descendants, devenus hédonistes, instaurèrent le culte de Dionysos (religion reconnue par l'Eglise impériale de la "Lumière Intérieure"). Certains Moris, refusant ce qu'ils considéraient comme une décadence, choisirent de restaurer leurs valeurs ancestrales, oubliées par les familes de dirigeants, en s'exilant sur la planète-colonie Moana.

A la chute de la dynastie impériale des Trans-Bourbons de Planète d'Or (peu après 11400), une quatrième vague de colonisation amena les Zatens (ou Zats) sur Calypso. Inspirés par la "Sagesse armée", ces dirigeants forts s'implantèrent en Atic où ils dominèrent rapidement les "rustres" Mels, puis en Bossie, patrie des Moris décadents et des Myens asservis. Ce sont eux qui unifièrent ce monde. Ogygès fut ainsi le premier chef d’État planétaire : un Chevalier Commandeur (selon la nomenclature de la hiérarchie impériale). Ses successeurs se nommèrent Cré-Cop, Tripto et Tez (un stratège hors-pair, dernier homme fort de la dynastie). Son héritier Logust H. dit "le Chevalier noir" fut cruel et autoritaire. Il tua même tous ses fils légitimes, nés de bacchanales dont il était adepte, parce qu'une prophétie lui avait annoncé qu'il périrait des mains de l'un d'eux. Il n'eut qu'une fille légitime, Victoria, l'actuelle Marquise de Calypso. Et c'est en fait son gendre qui lui déroba le trône ...

Aucun commentaire: