lundi 13 juin 2016

La Légion perdue

L'espèce humaine a essaimé dans la Galaxie plus que toute autre espèce astropérégrine contemporaine. Son instabilité génétique s'est avérée un outil d'adaptation bien utile pour compenser les imperfections du long et difficile processus de terraformation. De monde en monde, de colonisation en colonisation, de mutations en mutations, de rampants en spationautes, les humains se sont différenciés. On parle tantôt de races (différences morphologiques ou parapsychiques), tantôt de sous-espèces (quand on approche du seuil de non-interfécondation).



A l'époque de la différenciation entre "homo sapiens sapiens" et "homo sapiens novo" (dotés de nouvelles capacités psychiques, essentiellement), vers 4200-4300, on a utilisé l'expression de "fils de l'atome" puis de "fils de l'homme". Mais d'autres sous-espèces tout aussi nombreuses verront le jour : "homo sapiens robustus" (d'apparence orcoïde), "homo sapiens pumilionis" (d'apparence naine), "homo sapiens nobilis" (d'apparence elfique), "homo sapiens ingentis" (apparence trollesque), etc.


Après la chute (au propre comme au figuré) de l'Empereur-Dieu Leto II, en 10570, c'est tout l'Empire Atréïdes qui vola en éclat. Il fallut attendre la 28ème décennie de chaos pour qu'un nouvel Empereur de l'Humanité apparaisse (répondant secrètement au nom de Khaal, puis appelé simplement Empereur par ses sujets, et enfin, plus traditionnellement, Osiris "au corps démembré"). Il ramènera la paix au terme de presque deux siècles de conflits; les plus violents que la Galaxie ait connus, durant lesquels toutes les composantes de l'Humanité se firent la guerre.



Privés de chef de guerre, ignorant peut-être même la fin de la guerre, une légion orc se perdit dans la Bordure Extérieure et se terra sur une planète couverte de jungles épaisses, répondant aujourd'hui au nom de Kombâ. Coupés de tout ravitaillement et de tout commandement, ils abandonnèrent la technologie et régressèrent au stade de la prédation et de la vie tribale.

Certaines tribus, menées par des grands mâles (reconnaissables à leur mâchoire prognathe et à leurs grandes canines proéminentes) et/ou des shamans (à l'étonnant pouvoir de métamorphose) réussirent tout de même à récupérer des pièces métalliques (sur les épaves ou ... sur des cadavres d'animaux indigènes !) pour mieux survivre dans un environnement extrêmement hostile.

Au contact de la végétation exotique des forêts humides, les descendants de cette "Légion perdue" entrèrent en symbiose avec des végétaux unicellulaires : des variétés de zooxanthelles (algues unicellulaires). Un large éventail de bactéries fixatrices d'azote, y compris des décomposeurs de chitine vivaient dans le mucus produit par leur peau et formaient une part importante de la nutrition. Le type d'association entre les orcs et leur flore endodermique variait selon l'espèce. Différentes populations bactériennes étaient associées aux muqueuses, au squelette et aux tissus des orcs.  Ces orcs tiraient ainsi leur couleur verte ou brune de l'algue unicellulaire vivant en symbiose leur porteur. Les zooxanthelles se développent en absorbant le dioxyde de carbone libéré par les orcs et fournissent en retour divers nutriments à leur hôte.







Au hasard d'une escale technique, un navire éclaireur de la Marche de Calypso (fief impérial militaire de haute technologie) découvrit la planète Kombâ et son étonnante population métahumaine. Quelques spécimens furent capturés pour étude et, lorsque leur potentiel fut avéré, une base militaire fut construite; avec des scientifiques, des militaires dotés des armes NT6 de l'Empire Galactique ... et quelques bras musclés et tigrés (de mercenaires de la planète Mutanda).

 


Les plus vigoureux (mais aussi obéissants et disciplinés) des orcs furent sélectionnés par les humains ("homo sapiens novo") de la Flotte des Tigres de Calypso pour intégrer leurs troupes. Peu à peu, ces individus sélectionnés s'ouvrirent à la Confrérie des Corsaires et à l'armée de la Marche de Calypso.





4 commentaires:

Je a dit…

Morphologie

Les Orks sont de taille légèrement supérieure à celles des Humains (1,90 m en moyenne), mais conservent des proportions identiques, même s'ils sont bien plus solidement charpentés (ils pèsent dans les 130kg en moyenne, soit 50 de plus que les Humains). Ils ont des canines proéminentes, en particulier celles de la mâchoire inférieure, qui s'apparentent à des défenses de sanglier. Leurs lèvres sont le plus souvent fines et leur nez est, au contraire, plus large. Leurs oreilles sont pointues, bien que moins longues que celles des Elfes. Leur couleur de peau varie de bronzée à noire.

Ils ont une capacité de vision nocturne naturelle identique à celle des Elfes.

Longévité

Leur espérance de vie semble se situer aux alentours de 40 ans, puisque très peu des Orks apparus lors de la première Gobelinisation sont encore en vie. Il faut cependant remarquer que comme une très grande majorité des Orks a vécu, jusqu'à présent, dans des conditions économiques et sociales très défavorisées, leur espérance de vie pourrait s'avérer supérieure à l'avenir.

Reproduction

Les Orks se reproduisent à une bien plus grande vitesse que les autres métahumains puisqu'ils atteignent leur maturité sexuelle dès l'âge de 10 ans, que la durée de gestation est de 6 mois seulement et que les grossesses multiples sont la norme (entre 4 et 8 enfants en moyenne, même si la mortalité infantile est forte à cause de leurs conditions de vie).

Sous-espèces

- Les Hobgobelins, originaires du Moyen-Orient, sont de constitution plus faible et ont la peau verdâtre.
- Les Ogres, d'origine européenne, sont plus petits mais plus robustes.
- Les Onis, d'origine japonaise, ont une peau à la couleur très variable, portent des cornes et sont plus grands.
- Les Satyres, d'origine méditerranéenne, ont des sabots à la place des pieds et portent des cornes.

Je a dit…

Morphologie

Les Nains mesurent en moyenne 1,20m, et sont très solidement charpentés (en moyenne 55 kg). Ils ont des jambes courtes par rapport à leur corps, ce qui en fait de mauvais coureurs. Leur pilosité faciale est en générale abondante chez les hommes. Leur nez est large et leurs oreilles sont pointues, bien que moins longues que celles des Elfes. Leur couleur de peau varie de blanche à noire.

Ils ont une capacité de vision thermographique naturelle identique à celle des Trolls.

Longévité

Leur espérance de vie semble se situer aux alentours de 150 ans, bien qu'aucun nain ne soit pour l'instant mort de vieillesse. De plus, ils semblent vieillir prématurément, ayant des rides et de la barbe de manière précoce. Ils semblent de plus munis de défenses immunitaires très performantes et tombent rarement malade.

Reproduction

La période de gestation est un peu plus longue que chez les humains (entre 15 et 20 jours de plus) de même que celle de l'allaitement.

Sous-espèces

- Les Menehunes, originaires d'Hawai'i, sont de constitution plus faible et ont la peau sombres.
- Les Gnomes, d'origine européenne, sont plus petits et moins robustes. Ils semblent avoir une très grande affinité avec la magie.
- Les Koborokurus, d'origine japonaise, ont une peau à la couleur très variable et une pilosité corporelle très importante.
- Les Querx, originaires de Saxe, ont la peau bleue.
- Les Harumen, originaires d'Inde.

Je a dit…

Morphologie

Les elfes sont en moyenne plus grands que les humains (1,90 m environ), et sont également en général moins fortement charpentés (moins de 80 kgs en moyenne), bien que tout aussi résistants. Leurs traits sont également plus fins. Leur caractéristique la plus remarquable est la forme pointue de leurs oreilles. Leur couleur de peau varie autant que celle des humains. Comme les orks, les elfes sont dotés de photorécepteurs rétiniens plus sensibles et en plus grand nombre qui leur permettent d'avoir une bonne vision nocturne. Leurs yeux sont en forme d'amande et ils ont un système pileux peu développé, la chevelure étant par contre généralement longue.

Longévité

Les expériences sur le métabolisme elfe ont montré que l'espérance de vie des elfes est de plusieurs centaines d'années. On trouve même des mutations génétiques inexpliquées chez les plus puissants magiciens elfes qui leur confère une espérance de vie supérieure : on appelle ces êtres exceptionnels des elfes immortels.

Reproduction

Les elfes ont la plus longue période de gestation tous les métahumains : leur grossesse dure près d'un an. L'allaitement dure, lui, plus de deux ans.

Sous-Espèces

- Dryades : Variante exclusivement féminine d'elfe.
- Night Ones : Elfes européens se distinguant par leur couleur sombre et leurs habitudes nocturnes.
- Wakyambi : Elfe à peau sombre d'Afrique (plus particulièrement de la Nation Zoulou).
- Xapiri Thëpë : originaires d'Amazonie.

Vie sociale

Les elfes ont des habitudes plutôt nocturnes. Ils sont souvent végétariens (ce qui leur a valu le sobriquet de "mangeurs de pissenlits") et ont tendance à vivre en petits groupes. Bien que leur sort soit plus enviable que celui des orks ou des trolls, ils ont eux aussi à souffrir du racisme. Ils sont souvent considérés comme arrogants, en raison de leurs nations et de leur langage propres, et on se méfie d'eux en raison d'une soi-disant "conspiration elfique".

Je a dit…

Morphologie

Les Trolls sont gigantesques, mesurant en moyenne 2.50m et pesant en moyenne 300 kg. Leur silhouette se distingue également par plusieurs points : ils ont des canines proéminentes, en particulier celles de la mâchoire inférieure, qui s'apparentent à des défenses de sanglier, ils ont les bras proportionnellement plus longs que ceux des autres métahumains (leurs mains tombent jusqu'aux genoux), leur peau est couverte de nodules osseux et de plaques qui forment une armure sur leur corps, et ils ont des cornes. Leurs lèvres sont le plus souvent fines et leur nez, au contraire, large. Leurs oreilles sont pointues, bien que moins longues que celles des Elfes. Leur couleur de peau varie de blanche à noire.

Ils ont une capacité de vision thermographique naturelle identique à celle des Nains.

Longévité

Leur espérance de vie semble se situer aux alentours de 50 ans, ce qui est la moyenne pour un humain en 2070 (la pollution, les nouvelles maladies, le chaos...la vie est dure dans le Sixième Monde). Il faut cependant remarquer que comme une très grande majorité des Trolls a vécu, jusqu'à présent, dans des conditions économiques et sociales très défavorisées, leur espérance de vie pourrait s'avérer supérieure à l'avenir (après tout, ils ont une résistance très supérieure à celle des humains).

Reproduction

La durée de gestation est la même que pour les humains, bien que les bébé trolls soient tout petits par rapport à leurs parents. De plus, il arrive encore rarement qu'une union entre deux trolls donne naissance à un humain. Le plus souvent, celui-ci se transformera en troll à la puberté, mais pas toujours.

Sous-espèces

- Les Minotaures, originaires d'Europe du Sud, sont des trolls dont la pilosité corporelle, la forme des cornes, et certains traits du visage font aussitôt penser au Minotaure. Ils sont aussi généralement plus petits et trapus que les Trolls.
- Les Cyclopes, d'origine méditerrannéenne, sont des trolls ayant une seule corne et un seul oeil au milieu du front, ils n'ont généralement pas de nodules osseux et sont très grands.
- Les Géants, d'origine scandinave, sont plus grands, dénués de crocs, de cornes et de nodules osseux.
- Les Fomoris, d'origine irlandaise, sont plus petits, et dénués de nodules osseux.

Vie sociale

Les Trolls ont de grandes difficultés à trouver un logement adapté à leur taille, et une alimentation suffisante pour leur immense appétit. Ils se rendent donc très souvent en pleine nature, afin d'y trouver des maisons à leur taille. Les trolls des villes sont très souvents réduits à la pauvreté, sans éducation, et sont contraints d'accepter des travaux mettant en avant leur force exceptionnelle : dockers, déménageurs, videurs, gardes du corps.