jeudi 10 janvier 2013

La date du Jugement Dernier d'après les films et la série Terminator

Le 12 mai 1984, un Terminator T-800 (Modèle 101) est envoyé du futur par Skynet, une entité informatique indépendante qui a pris le pouvoir sur les hommes en 1997. La mission du Terminator est de tuer Sarah Connor, avant qu'elle ne donne naissance, un an plus tard, à John Connor, qui deviendra ensuite le chef de la Résistance face aux machines. Pour éviter cela, John Connor envoie, depuis le futur (2029) le soldat Kyle Reese en 1984 pour protéger Sarah. Kyle et Sarah tombent rapidement amoureux et John sera conçu durant la seule nuit qu'ils passeront ensemble : Kyle est tué par le Terminator après une course-poursuite intense. Mais Sarah parvient à écraser le T-800 dans une presse hydraulique. Elle s'enfuit ensuite vers le Mexique à bord de sa jeep, tout en enregistrant de nombreux messages sur cassettes destinés à son fils (né le 28 février 1985, d'après les infos contenues dans la voiture de police réquisitionnée par le T-1000).

 Dans la série Terminator : Les Chroniques de Sarah Connor, en 1999, John et Sarah tentent de mener une vie normale après les évènements de 1995. Mais ils craignent d'être arrêtés pour avoir détruit le bâtiment de Cyberdyne (avec l'aide du T-800 et de Miles Dyson). Au lycée, John est attaqué par un Terminator venu du futur qui s'était fait passer pour un professeur. Il est secouru par Cameron Phillips, une Terminatrice reprogrammée envoyée depuis l'année 2027 pour le sauver. John découvre que le jour du Jugement Dernier a seulement été repoussé au 21 avril 2011.

3 commentaires:

Jeronimo a dit…

Cet article montre qu'entre 1997 et 2011, il y a plusieurs réalités alternatives, celles-ci se terminant toutefois par une victoire de l'humanité en 2029.
On peut donc considérer qu'il y a une altération du temps autour de l'année 2000 qui a pu rendre impossible les investigations par chronoscope des historiens du futur.

D'ailleurs, dans Valérian, agent spatio-temporel, une "fin du monde" intervient en 1986, probablement d'origine thermonucléaire; mais l'espace-temps (l'Histoire) est ensuite modifié(e) par la Trinité céleste.

Dans le cycle littéraire des Huit Mondes, de John Varley, les responsables de la destruction de la civilisation humaine (sur la planète Terre), durant les Trois Jours de l'Invasion, sont des extra-terrestres originaires d'une planète jovienne qui ont, par ce geste, protégé leurs semblables les cétacés.

Dans Star Trek, on trouve aussi un artéfact extraterrestre ("Whale Probe/Sonde Baleine") qui vient s'assurer que les cétacés ne sont plus menacés par les humains. La technologie déployée est supérieure à celle des humains de l'époque (au balbutiement du NT5).

Dans Matrix, les machines dominent les humains pendant probablement plus de quelques décennies, les contraignant à se terrer dans la ville souterraine de Sion.

Dans Mad Max, la survie de l'humanité et la fouille des décharges pour reconstruire ce qui pourra l'être, a lieu à la surface.

Cette liste n'étant pas exhaustive, on peut en conclure que les causes de la destruction initiale resteront mystérieuses, avec plusieurs hypothèses invérifiables par les historiens.

Jeronimo a dit…

Dans Gens de la Lune de John Varley, l'héroïne Hildy publie un journal dans le "Disneyland" Texas daté de 1836, à quelques jours de la commémoration du Bicentenaire de l'Invasion.

La civilisation terrienne a été balayée en seulement trois jours par les créatures joviennes toutes-puissantes qui ont contraint les survivants à s'exiler sur huit autres mondes du système solaire.

On pourrait imaginer que l'Invasion se situe à mi-distance du présent du récit et de la date fictive 1836 ... disons que l'Invasion aurait eu lieu en 2036 et que le récit narré dans Gens de la Lune se passe deux siècles plus tard, en 2236.

Je a dit…

Le demi-siècle 1986-2036 est altéré et irregardable par les chronoscopes standards. Seule la Patrouille du Temps peut y pénétrer mais les risques sont considérables.

La chute de l'humanité peut être due à :
- une guerre thermonucléaire
- une prise de pouvoir des machines et intelligences artificielles
- ou une attaque d'une civilisation jovienne.

Ou les trois !

La civilisation jovienne pourrait avoir retourné les propres armes de l'humanité contre elle :
- en amenant les intelligences artificielles à un degré d'autonomie supérieur à celui conçu par l'humanité mais en les reprogrammant pour la destruction des humains (ou plutôt la protection des cétacés);
- destruction réalisée par l'utilisation de tout l'arsenal nucléaire.