jeudi 5 juillet 2012

Projet Œcumène 1

Création d'un groupe de systèmes planétaires par Phersv

Depuis longtemps, j'ai envie de créer un univers de science fiction. J'en avais fait un la dernière fois en 1986, une version de l'Imperium de Traveller avant que j'aie le jeu. Je vais commencer petit avec un amas de quelques étoiles. Je l'adapterai éventellement pour la nouvelle édition de Traveller par la suite si le projet devient plus concret. Je ne vais pas prétendre à l'originalité et brasser un peu mes jeux favoris pour voir si je peux en tirer quelque chose d'un tout petit peu différent.


Le nom est pour l'instant Œcumène (écumene ou oekoumène, oikoumènè, οἰκουμένη), le Monde habité (terme repris à l'Ekumen d'Ursula Le Guin et l'Oikumene des Princes-démons de Jack Vance). Je voulais l'appeler "Tiān Xià" ou 天 下, qui veut dire "Tout sous le Ciel", ce qui donnerait un côté sinocentrique assez cool, mais je crains qu'on ne pense que c'est un supplément pour le jeu Qin.

L'Œcumène - Tiān Xià est un univers de SF relativement semi-hard. L'idée de départ est de s'inspirer de 2300AD ou d'un mélange entre TransHuman Space et Traveller: The New Era.

Il y aura cependant sans doute une forme de FTL quand même pour avoir plusieurs systèmes (ou alors il faudrait vraiment un système énorme à la Firefly), pas de "radio ansible" (ce qui peut préserver le mystère d'un monde lointain) mais sans doute pas de Psi. Pas de vrais ET mais des Humains modifiés génétiquement (des HGM), des androïdes et des "provolués" (cf. les Uplifts de TransHuman Space, les "moreau" ou les underpeople de The Instrumentality of Mankind). On est dans un loitain futur et les mondes peuvent être terraformés (avec des nanites ?). L'Humanité a pu se répandre loin de la Terre et il y a de nombreuses cultures et Etats-nations anciens comme nouvelles, l'Oecumène n'étant pas du tout aussi unifié qu'une Fédération ou même que l'Imperium de Traveller.

Le problème est de comment rendre l'endroit "attirant" et expliquer qu'on a envie d'y jouer. L'hypothèse habituelle en SF peut consister à y mettre une substance rare unique (comme l'Epice de Dune) ou bien un objet comme une ruine "xénoarchéologique" d'une autre civilisation (ce qu'on appelle un "Grand Objet Idiot" comme le Monolithe de 2001). Mais je veux éviter à la fois les Psis, les matières exotiques et les ETs (le thème étant que s'il y a eu des "Anciens", ce sont en fait les Terriens). Peut-être y a-t-il eu une Grande Nuit (je pourrais voler l'idée du Virus de Traveller ?) et les diverses races doivent retrouver la technologie de leurs grands ancêtres.

L'autre grand classique serait d'y mettre une anomalie plus "pseudoscientifique", comme un "Trou de Ver", un Trou noir, une Gravastar ou bien un Trou blanc, ce qui a l'intérêt de sonner un peu plus SF (mais les Trous de ver risquent de sonner un peu trop fantasy, rappelant l'idée de portails dimensionnels). J'ai pensé à une anomalie temporelle qui permettrait une version plus contrôlée de dilatation du temps, voire pire un phénomène de variations locales des lois de la physique (par exemple si c'est la seule zone où peuvent fonctionner des tachyons !). Mais je n'ai pas encore d'hypothèse. Il y aura au minimum une Singularité dans le coin et peut-être d'autres jeux des Anciens.

Un second thème sera l'acceptabilité variable des HGMs (certains refusant la modification du génome), et des cyborgs ou nanomorphes. Il peut même y avoir des virus spéciaux pour bloquer certaines sortes de "pestes de nanomachines", et au contraire d'autres sociétés complètement convertis aux nanomachines (un peu comme l'opposition entre Edénites et Adamites dans Night's Dawn.

Les Provolués ne sont pas un peuple uni et ont plusieurs cultures. Par exemple, les Hari (singe en hinglish) ou Hanumans sont des "pithécoïdes" du côté "Hinglish" mais il y a aussi les "Hóuwáng ("Roi-Singe") du côté mandarin.

Je vais commencer petit avec un cube, disons d'environ 20x20x20 années-lumière. L'Amas de Qing Long (le Dragon d'Azur) a été colonisé par divers groupes autour d'une étrange nébuleuse contenant une Singularité et un Trou blanc. L'Amas a été longtemps le carrefour de plusieurs circuits jusqu'au jour de la Catastrophe. Le Fléau des nanomachines a déferlé et des flottes entières de vaisseaux furent détruites. Le secret de l'hyperpropulsion fut perdu, dès qu'un vaisseau tentait d'y échapper ils étaient "foudroyés" tels Icare ou Bellérophon. Mais finalement une contre-mesure a chassé le Virus et la Longue Nuit s'est arrêtée. C'est le moment d'une nouvelle Aurore autour du Trou Blanc du Dragon.

Commençons par chercher quelques noms de mondes au hasard. J'aime bien les noms mythologiques mais ils ont dû être épuisés pour les mondes proches. Il faut des noms plus "exotiques" et représentant le mieux que l'humanité du futur descend en grande partie des Indiens et des Chinois, même si les références occidentales doivent aussi être nombreuses.

L'Amas de Dōng Fāng Qīng Lóng (青龙, tchinglong, ou Nîlanāgaḥ ou Draco Coerulaneus Orientalis)

Adi Shakti : monde fondé par une communauté de shaktistes.

Bakunin : un monde fondé par une fédération anarchiste (ok, c'est piqué à l'univers d'Other Suns, mais je trouve cela amusant). On pourra utiliser d'autres noms comme Proudhon ou Stirner pour d'autres parties du système.

Bhâskara : une colonie nommée d'après une classe de vaisseaux bharati (porte-lumière en hindi).

Guānshì Yīn : une planète nommée d'après la Déesse de la compassion.

Lǐ Qīngzhào : planète nommée d'après une poétesse du XIe siècle.

Zhang Heng : planète nommée d'après l'astronome du IIe siècle.


Source : http://anniceris.blogspot.com/2007/10/projet-cumne-1.html

2 commentaires:

Jeronimo a dit…

J'aime l'idée que l'humanité du futur descend en grande partie des Indiens et des Chinois, même si les références occidentales doivent aussi être nombreuses.

La bande dessinée est désormais sous l'influence du Japon (manga) mais la Chine apparaît de plus en plus sur les rayons.
Avec le cinéma, c'est l'Inde qui exporte sa culture, entre mythologie et comédie musicale.

Phersv a dit…

Oui, cela va commencer à arriver (les jeux de rôle récents comme Qin et Devâstra l'illustrent d'ailleurs).